CLOSE

Il y avait des coups de feu, des Explosions partout, mais je me suis échappé !

  • By Munene Matiri
  • / Déc 12, 2016
  • 5705 views

Les soldats sanguinaires, dans un rêve, coururent après lui. Alors le Prophète T.B Joshua apparut deux fois. Une semaine après, Simon Matiri Munene, photographe et caméraman pour un organe de presse international, a été pris dans une fusillade acharnée qui a causé la mort de « beaucoup de gens ». Il partage l’histoire de son incroyable échappée et le rôle joué par la prière avec l’homme de Dieu sur Emmanuel TV.
« Je me trouvais dans une ville où se déroulaient des combats. Les soldats étaient des hommes grands, sombres. Ils m’ont poursuivi alors que j’enfuyais pour sauver vie. Ils étaient tellement déterminés à m’attraper. Ils ont tiré sur moi avec leurs fusils d’assaut. Quand ils furent a court de minutions, ils passèrent au karaté. Quand le rêve prit fin, j’ai vu le Prophète T. B. Joshua. Il était plein d’énergie. Il réapparut une seconde fois. Les deux fois, j’ai reçu de la force. Puis je me suis réveillé.
Le 8 juillet 2016, une semaine après le rêve, j’avais besoin de me rendre à Juba, la capitale du Sud-Soudan, pour une affectation. Je suis arrivé à 09 :00, après avoir pris un vol tôt le matin de Nairobi (Kenya), où j’ai vécu. À environ 13 :00, mes collègues et moi on nous demanda de passer à la présidence de la République. J’ai remarqué que les sud-soudanais sont très noirs de teint et grands. Nous sommes arrivés au palais présidentiel vers 14 :00, avait notre équipement fut inspecté par le personnel de sécurité et ont nous conduisit dans une salle, avant la conférence de presse. Nous avions entendu dire que le Président Salva Kiir et le vice-président Riek Machar allaient avoir ensemble une conférence de presse. Alors commença une longue attente.
Mais dès 17 :30, quelque chose d’inattendu se passa. Sans avertissement, des coups de feu d’armes lourdes assourdirent l’atmosphère. Nous nous sommes précipitamment jetés à terre, alors que des explosions secouèrent la terre. On pouvait entendre le piétinement des bottes à l’extérieur de la salle de conférence. La bataille fit rage jusqu’après 19 :00 Quand nous avons quitté nos cachettes, nous avons vu plusieurs des cadavres parsemant les locaux et des soldats au regard féroce en patrouille.
Nous avons appris que les gardes fidèles à Machar avaient attaqué les hommes du Président Kiir. Les troupes du Président, cependant, avaient réussi à repousser l’attaque et à garder les lieux. Les combats continuèrent dans certaines parties de la ville, rendant les rues dangereuses. Nous ne pouvions, par conséquent, pas quitter le palais présidentiel immédiatement. À 01 :00, le lendemain, nous retournâmes à notre hôtel, Logali House, escorté par des soldats. J’ai été évacué le 12 juillet par avion à Nairobi.
Je donne gloire à Dieu parce que depuis mon arrivée au Sud-Soudan, jusqu’à l’heure de mon départ, aucune arme forgé contre n’a eu d’effet. Beaucoup de gens sont morts, mais moi j’ai été épargné. Je sais que toucher l’écran et prier avec l’homme de Dieu sur Emmanuel TV a contribué à ma protection. Cela confirme également pour moi que le Prophète T. B. Joshua est un vrai homme de Dieu. »

NEXT
PREVIOUS
SOUMETTRE VOTRE TEMOIGNAGE
Uploading your video...